Présentation de winget

> 04/06/2021

Aujourd’hui, je vais vous parler de winget (ou « Windows Package Manager Client »), un outil en ligne de commande qui permet de rechercher, d’installer, de mettre à jour et de désinstaller très facilement vos applications sur le système d’exploitation Windows 10.

Vous avez peut-être entendu parler des gestionnaires de paquets, des programmes qui permettent de gérer avec une facilité infantile tous vos logiciels, connus particulièrement sous Linux. Sous Windows, si vous souhaitez maintenir à jour tous les logiciels installés sur votre système (ce qu’il faut faire par mesure de sécurité, car des vulnérabilités peuvent exister sur des versions obsolètes), vous savez que cela représente une galère sans nom. En effet, il faut vérifier fréquemment la version de vos logiciels, comparer ces versions avec les dernières versions rendues disponibles sur internet, télécharger les exécutables, lancer les programmes d’installation avec une interminable série de boutons « Suivant »… Bref, en général, c’est tellement lourd qu’on ne s’occupe à mettre manuellement à jour nos logiciels que les trente-six du mois.

Et si je vous disais que cette galère est à présent terminée ? Certes, il faudra un peu d’huile de coude pour mettre en place ce système, mais une fois en place, vous allez goûter à une tranquillité inespérée !

Certains d’entre vous vont peut-être me dire qu’il existait déjà des gestionnaires de paquets sous Windows. C’est tout à fait vrai, je cite notamment Chocolatey et Scoop, qui marchent très bien au demeurant. J’utilisai d’ailleurs de mon côté Chocolatey avant que winget soit suffisamment développé pour permettre de mettre à jour en une fois ses logiciels. Cependant, winget est un produit proposé par Microsoft, l’éditeur même de Windows, ce qui est un gage pour garantir une interopérabilité aux petits oignons. De plus, les deux solutions citées ne fonctionnent qu’en mode administrateur, alors que winget permet de s’en passer (et de fonctionner avec le contrôle du compte de l’utilisateur lorsque les droits administrateurs sont nécessaires). C’est quand même un plus au niveau sécurité. 👍

Alors, concrètement, qu’est-ce que vous permet winget ?

Avant tout, winget n’est pas intégré par défaut dans Windows 10. Microsoft a annoncé lors de la première version stable que winget sera néanmoins intégré à l’avenir, probablement dans la prochaine version majeure de Windows.

Pour installer winget, c’est très simple, il faut vous rendre sur la page des dernières versions du dépôt GitHub de winget. Sur la dernière version (en haut de la page), sous « Assets », cliquez sur le fichier comportant l’extension « .appxbundle » en fin de fichier. Cela lancera le téléchargement de ce fichier. Une fois téléchargé, cliquez dessus pour lancer une fenêtre qui va vous demander de mettre à jour le programme d’installation d’applications de Windows. Cliquez sur le bouton « Mettre à jour » (ou « Update » si la fenêtre est en anglais). A la fin de la barre de progression, vous pouvez fermer cette fenêtre, car winget est installé, tout simplement.

Téléchargement de winget

Installation de winget

Fermeture de la fenêtre d’installation de winget

Cependant, winget n’est pas un logiciel comme vous avez l’habitude de côtoyer, il ne suffit pas de le trouver dans la liste de vos logiciels dans votre menu démarrer pour le lancer. En effet, c’est un utilitaire qui sera intégré dans le terminal Windows. Pour le lancer, je vous conseille donc de faire clic droit sur le logo Windows dans le coin inférieur gauche de votre écran, puis de sélectionner « Windows PowerShell » dans le menu qui s’offre à vous. Vous pouvez également rechercher « PowerShell » dans la recherche Windows pour que l’application vous soit proposée.

Lancement de Windows PowerShell

Exécution de Windows PowerShell

Le terminal exécutant Windows PowerShell s’ouvre. C’est ce terminal que vous allez toujours ouvrir pour interagir avec winget. Ne vous inquiétez pas, même si l’interface vous parait assez austère, les interactions que vous allez avoir sont tellement limitées que vous n’aurez pas à vous y confronter trop souvent.

Depuis cette fenêtre, vous pouvez exécuter plusieurs commandes. Pour rechercher si un programme est bien pris en charge par winget, je vous invite à exécuter la commande winget search X, en remplaçant X par le nom désiré. Par exemple, si vous souhaitez savoir si le lecteur PDF « Adobe Acrobat Reader DC » est pris en charge, vous pouvez exécuter la commande winget search adobereader, et le logiciel va vous proposer le programme correspondant. Vous pouvez constater qu’ici, winget vous informe que votre logiciel est présent sous le nom « Adobe.AdobeAcrobatReaderDC » :

Exemple d’exécution de la commande winget search

Si vous souhaitez installer ce logiciel par l’intermédiaire de winget pour qu’il soit pleinement supporté par l’outil par la suite, il faut simplement exécuter la commande winget install Adobe.AdobeAcrobatReaderDC :

Exemple d’exécution de la commande winget install

Vous constatez que l’outil se charge de trouver l’application désirée, de la télécharger automatiquement et de lancer le programme d’installation (en vous évitant toutes les étapes habituelles). Seule une fenêtre du contrôle du compte de l’utilisateur risque de s’afficher pour demander à obtenir les privilèges administrateur pour installer l’application (cliquez sur le bouton « Oui » à ce moment-là).

C’est parfait, vous avez installé votre premier programme avec winget ! Rien de bien sorcier n’est-ce pas ? J’ai pour ma part une petite liste de programmes que je me charge d’installer sur chacun des mes ordinateurs, et je vais vous partager des programmes qui sont en général assez indispensables à avoir sur une nouvelle machine :

winget install 7zip.7zip
winget install Adobe.AdobeAcrobatReaderDC
winget install DuongDieuPhap.ImageGlass
winget install Microsoft.Edge
winget install Microsoft.PowerShell
winget install Microsoft.WindowsTerminal
winget install Notepads.Notepads
winget install Oracle.JavaRuntimeEnvironment
winget install VideoLAN.VLC

Attention, chaque commande est à lancer une par une, ligne par ligne. Vous avez 7zip comme logiciel de compression et décompression, Adobe Acrobat Reader DC comme visionneuse de documents PDF, ImageGlass comem visionneuse d’images (car Photos, l’application par défaut de Windows, est une calamité), Edge comme navigateur internet, WindowsTerminal et PowerShell pour bénéficier d’un meilleur terminal et de la dernière version de PowerShell, Notepads comme éditeur de texte (plus graphique et complet que le Bloc-notes par défaut), Java Runtime Environment qui peut s’avérer indispensable pour certains sites internet et certains programmes et enfin VLC comme lecteur de vidéos et de musiques.

Cette liste est bien entendue non exhaustive et vous pouvez trouver facilement tous les logiciels supportés par winget sur ce site internet qui vous permet d’éviter à passer par la commande winget search systématiquement. Si vous jouez un peu, sachez que les clients tels que Steam, Epic Games Launcher oui encore Battle.Net sont supportés.

De plus, sachez que winget permet de lister les programmes installés grâce à la commande winget list et de désinstaller des programmes très facilement avec la commande winget uninstall X, en remplaçant X par le nom du programme désiré.

Mais la fonction qui est à mes yeux la plus pratique de cet outil est la fonction de mise à jour. Elle permet effectivement de mettre à jour vos programmés de façon unitaire, avec la commande winget upgrade X, en remplaçant X par le nom du programme désiré, ou de façon intégrale avec la commande winget upgrade --all. Cette dernière commande analysera tous les programmes installés sur votre système, comparera leurs versions avec les dernières versions dans sa base de données, et s’occupera de les mettre à jour lorsque nécessaire ! Magique !

Exemple d’exécution de la commande winget upgrade

Il ne vous reste plus qu’à lancer de temps en temps votre terminal et d’exécuter la commande winget upgrade --all pour mettre à jour tous les logiciels de votre ordinateurs supportés par winget. Petite astuce, lorsque vous êtes dans le terminal, vous pouvez rappeler les anciennes commandes avec la flèche du haut sur votre clavier, vous faisant gagner du temps pour ne pas avoir à retaper manuellement la même commande à chaque fois.